Free Access
Issue
Educ Ther Patient/Ther Patient Educ
Volume 12, Number 1, 2020
Article Number 10401
Number of page(s) 8
Section Expériences et pratiques / Experiences and practices
DOI https://doi.org/10.1051/tpe/2020001
Published online 26 May 2020

© SETE, 2020

1 Introduction

1.1 ETP – polypathologie

L’Education Thérapeutique du Patient en France s’est fortement développée depuis son apparition dans la Loi Hôpital Patients Santé et Territoire [1] qui intègre son organisation et sa pratique dans les parcours de soin des patients atteints de maladies chroniques. Parallèlement, le nombre de patients pris en charge dans le cadre d’une affection de longue durée est en augmentation constante et « s’accompagne d’une croissance simultanée de la pluripathologie, [dont] l’éducation thérapeutique du patient a acquis une importance grandissante [pour les patients concernés] » [2]. Les conséquences en sont multiples avec des incapacités personnelles, familiales, professionnelles et sociales et globalement un retentissement important sur la qualité de vie des patients. L’ETP vise, par un transfert de compétences soignant/patient, l’acquisition de compétences d’adaptation à la maladie, ainsi que des compétences d’auto soin [3]. Le Plan pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques 2007–2011 [4] identifie des besoins communs à l’ensemble des maladies chroniques et a permis le développement, entre autres, des programmes d’ETP. Ces programmes se sont concentrés sur les « mono-affections », pour lesquelles les recommandations d’ETP se sont aussi multipliées. La recherche montre que la polypathologie conduit à une diminution de l’espérance de vie, occasionne des hospitalisations plus fréquentes, entraîne des dépressions et engendre un fort retentissement sur la qualité de vie. Cette nouvelle réalité promeut la création de programmes d’ETP centrée sur une approche globale des besoins et non plus segmentée sur une « mono-affection », l’objectif général pour ces programmes est de s’adapter au plus grand nombre de patients atteints de polypathologies [5]. La prise en charge des maladies chroniques est devenue plus complexe avec l’existence chez les mêmes patients de multi morbidités. L’ETP, historiquement conçue pour des pathologies uniques, devrait être repensée dès lors que le patient doit apprendre à gérer concomitamment plusieurs problèmes de santé [6].

1.2 ETP polypathologie et Haut Adour

Depuis de nombreuses années, l’hôpital le Montaigu et le centre hospitalier de Bagnères-de-Bigorre ont développé des programmes d’ETP monopathologie. Ces deux établissements publics de santé se trouvent dans le département des Hautes-Pyrénée. Ce département fait partie des départements métropolitains où la densité de personnes âgées est élevée. Les personnes d’au moins 75 ans en 2012 étaient au nombre de 30 382 et une projection prévoit une augmentation de 61,2 % en 2040 [7]. D’après les résultats d’une analyse de littérature menée par l’Haute Autorité de santé en 2015 [8], « la polypathologie est la règle chez les personnes âgées et s’accompagne de polymédication ». Le département des Hautes-Pyrénées doit donc faire face à l’augmentation du nombre de personnes souffrant de polypathologie.

Pour les acteurs de l’ETP dans ces deux établissements, il semblait nécessaire de développer un programme d’ETP dédié à ces personnes, répondant à leurs besoins en termes de compétences transversales en plus des compétences spécifiques à chaque pathologie, leur permettant ainsi de mieux vivre avec leurs maladies.

Ces deux établissements situés à proximité, dans le même bassin de santé, coopèrent pour l’amélioration des parcours de soin et partagent des compétences professionnelles. Ils s’inscrivent aussi dans le nouveau Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) des Hautes-Pyrénées. Cette coopération s’illustre par l’implication de professionnels de santé entre les deux sites dont un pharmacien formé à la pratique de l’ETP [9]. L’expertise et l’expérience de ce dernier, l’ont amené à fédérer des équipes pluridisciplinaires dans chacun des deux établissements autour d’un projet d’élaboration d’un programme ETP polypathologie multisites.

Ce programme vient d’être autorisé par l’agence régionale de santé Occitanie [10]. Le pharmacien, coordonnateur du programme d’ETP, animera des ateliers dans les deux structures. Quant aux autres professionnels de santé, ils interviendront dans leur établissement d’origine. Chaque atelier répond à des compétences et objectifs pédagogiques contributifs, soutenus par des méthodes et techniques pédagogiques adaptées aux patients accueillis mais aussi aux contenus.

Les outils pédagogiques conçus devaient pouvoir être mis aisément à disposition des équipes éducatives dans les deux établissements. Le numérique a semblé être une solution à ce contexte particulier de développement de programme d’ETP multisites.

1.3 ESPE et numérique

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République de 2013 [11] a instauré un service public du numérique éducatif, suivi en 2015 par un plan numérique éducatif dont le but était de « permettre aux enseignants et aux élèves de profiter de toutes les opportunités offertes par le numérique ». Ceci est rendu possible grâce à des portails de ressources dans de nombreuses matières scolaires, des équipements mobiles individuels pour les élèves, un soutien à toutes les expérimentations pédagogiques intégrant le numérique et des formations à destination des enseignants.

Ces derniers sont formés dans les Écoles Supérieures de l’Enseignement et de l’Education (ESPE) présentes dans chaque département et académie du territoire. L’ESPE de Toulouse, partie intégrante de l’université de Toulouse II, a développé depuis quelques années, dans le cadre des masters des Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation (MEEF), un master de Concepteur de Ressources Numériques pédagogiques (CRN). Ce Master est proposé en formation continue pour des enseignants en poste et en formation initiale. L’objectif est de former au métier de chef de projet et concepteur de ressources numériques pour répondre à l’émergence de nouveaux métiers de l’internet et du multimédia dans la société numérique actuelle. Une des unités d’enseignement du Master 1 est organisée autour d’un projet d’équipe réalisé par toute la promotion et durant leurs deux années de formation, les étudiants doivent aussi réaliser deux stages individuels en entreprise, dans une association, dans un organisme d’enseignement ou encore dans un laboratoire de recherche.

2 Matériel et méthode

2.1 Organisation du stage

En 2018, dans le cadre du Master 1 CRN de Toulouse, une étudiante en recherche d’un lieu de stage pour une durée de six semaines (210 heures) a contacté l’Unité Transversale d’Education du Patient (UTEP) de l’hôpital Le Montaigu. Cette période coïncidait avec l’élaboration du projet ETP-poly pathologie, pour lequel il était nécessaire de créer des ressources pédagogiques pour certains des ateliers collectifs et/ou individuels. Jusqu’à présent, les professionnels de santé impliqués dans les programmes d’ETP déjà en place dans les deux établissements de santé utilisent uniquement des outils pédagogiques classiques tels que jeux de plateau, diaporamas, photo expression, carnets et agendas de santé…

Il s’est avéré que la demande de l’étudiante, en mesure de proposer un projet de créations d’outils numériques pédagogiques, répondait aux besoins de l’équipe d’ETP, en pleine création de ses ressources pédagogiques. Ce projet de création pouvait correspondre à certaines des compétences ciblées par ce master CRN [12] telles que :

  • assurer la gestion d’un projet de conception de ressources numériques ;

  • scénariser un module de formation, choisir et créer des ressources numériques ;

  • choisir à bon escient la nature de ressources numériques à concevoir, leur lieu de stockage, les outils permettant de les construire.

2.2 Besoins exprimés

Dans le cadre du programme ETP polypathologie, certaines des compétences développées avec les patients seront des « compétences transversales que tout patient devrait maîtriser quelles que soient les pathologies chroniques qui se cumulent chez lui. Il s’agit de compétences d’auto soins et de compétences d’adaptation à la maladie, liées à :

  • la nutrition ;

  • la reprise et au maintien de l’activité physique ;

  • la compréhension du traitement (buts, effets secondaires et interaction) et la gestion quotidienne de ce traitement » [6].

Dans ces trois domaines de compétences, auxquels s’ajoute la prévention des chutes en module optionnel, l’équipe d’ETP a donc choisi de développer des outils pédagogiques numériques. Ces ressources n’étaient en aucun cas destinées à une formation à distance des patients, mais à un support pédagogique numérique interactif en présentiel utilisable par les animateurs en séance individuelle ou collective. C’est ce que l’on appelle le « présentiel enrichi » dans l’utilisation de ressources multimédia par les animateurs et/ou les patients dans des séances d’apprentissage vers une approche interactive.

Après présentation de ce projet de conception de ressources numériques en ETP au co-responsable du master, il a été décidé de concevoir ces outils numériques en deux temps.

2.3 Les obstacles identifiés à la réalisation de ce projet

Avant de débuter la collaboration entre l’ESPE et l’UTEP, il a fallu que les équipes identifient les contraintes inhérentes à ce type de projet afin de les surmonter.

Il s’agissait tout d’abord, de s’assurer que les compétences exigées par le stage de Master 1 CRN correspondaient aux besoins de l’équipe d’ETP en matière d’outils pédagogiques numériques.

L’éloignement géographique entre l’ESPE de Toulouse et l’hôpital nécessitait de trouver des solutions de partage et de communication efficaces de même que des temps de disponibilité partagés entre l’étudiante, le responsable du Master, les autres étudiants du Master ainsi que l’équipe d’ETP.

En ce qui concerne le stage individuel de l’étudiante, son choix s’est porté sur un stage filé de 5 mois, sur des temps permettant à l’UTEP de l’accompagner dans son travail, afin de s’assurer que les procédés psychopédagogiques choisis favoriseraient la compréhension des messages, l’implication des patients.

Les accès internet et la puissance du réseau informatique de l’hôpital peuvent parfois être limités. L’existence de lieux de stockages suffisants sur les serveurs informatiques pour contenir les outils numériques créés était nécessaire ainsi que la présence d’équipements de vidéoprojection et d’ordinateurs disponibles dans chacune des salles de réunion dédiées à l’ETP.

L’UTEP ne disposant pas de crédits dédiés à ce projet, l’ESPE proposa de travailler avec des supports numériques libres de droits et gratuits. Les solutions numériques choisies furent alors :

  • Genially1 : plateforme de création de contenus interactifs ;

  • Pixabay2 : site web de partage de photographies et d’images ;

  • Moovly3 : logiciel de création de vidéos ;

  • Learningapps4 : logiciel de création d’exercices en ligne ;

  • Google Forms5 : logiciel de création de questionnaires en ligne ;

  • Google Slides5 : application permettant de créer des présentations ;

  • ActivInspireM.D : logiciel pédagogique.

Enfin, l’UTEP ne devant pas, à la fin de la période de stage, devenir dépendante de l’ESPE, pour une éventuelle modification des ressources, l’étudiante devait prévoir un temps de transfert de compétences auprès des professionnels de l’hôpital concernés.

L’équipe de l’UTEP et celle de l’ESPE ont décidé que la réalisation d’une partie des ressources serait confiée aux cinq étudiantes du master 1 CRN, dans le cadre de l’Unité d’Enseignement intitulée « projet tutoré collectif ». Quant à l’autre partie, elle serait confiée à l’étudiante dans le cadre de son stage individuel de même que le pilotage et l’animation du projet tutoré collectif, en assurant la liaison entre les autres étudiantes et l’équipe d’ETP.

3 Résultats

3.1 Description du projet tutoré collectif

Le projet tutoré collectif s’est adossé à un outil éducatif que l’équipe d’ETP souhaitait mettre en place. Il s’agissait de présenter aux patients l’image d’une maison (Fig. 1) et d’un jardin (Fig. 2), qui devait être utilisée dans différents ateliers comme une ressource transversale permettant d’aborder plusieurs thématiques. C’est aussi, finalement, cet outil qui sera choisi pour être transformé en ressource numérique interactive.

Chaque pièce de la maison interactive (Fig. 3) et le jardin interactif devaient correspondre à un atelier éducatif spécifique avec cinq thématiques identifiées : l’activité physique, l’alimentation, le traitement à domicile, les médicaments à haut risque (MHR) et la prévention des chutes. Dans le cadre de ce projet collectif, chacune des thématiques a été attribuée à une étudiante.

À partir de certains objectifs pédagogiques préalablement identifiés comme pouvant être travaillés à l’aide d’outils numériques, des activités interactives ont été conçues pour servir de supports aux professionnels de santé animant chaque atelier, (Tab. 1). Quant aux autres objectifs du programme, ils seront accompagnés d’outils pédagogiques plus conventionnels.

Dans un premier temps, un story-board, ou scénarimage a été construit pour répondre aux exigences des contenus des ateliers, respecter une chronologie pédagogique, revêtir une forme attractive et maintenir une cohérence graphique entre toutes les ressources.

L’élaboration de la maison et du jardin interactifs a été rendue possible grâce à Genially. Les images choisies devaient être identifiables comme une maison et un jardin, suffisamment épurées pour que des détails ne distraient pas les patients, mais équipées de certains objets indispensables pour atteindre les objectifs pédagogiques des animateurs. Les images trouvées sur le site de Pixabay ont dû être modifiées pour correspondre aux objectifs pédagogiques visés. Après une phase test de l’outil auprès d’un groupe de patients, les contrastes ont dû être augmentés et la netteté réglée avec un logiciel de traitement des images. La première page de cet outil comporte un sommaire interactif où sont inscrits les ateliers, permettant aux animateurs d’avoir un accès direct aux ressources numériques liées à leur atelier et de choisir en début de séance la thématique sur laquelle ils vont travailler.

Concernant l’élaboration des films d’animation, deux ressources numériques ont été créées grâce au logiciel Moovly : l’un sur les antibiotiques et médicaments périmés (Fig. 4) et l’autre sur la bonne utilisation d’un dispositif transdermique (Fig. 5).

Il a fallu débuter ce travail par la création de storyboards très simples avec les messages pédagogiques à intégrer. La construction de ces films courts permet d’illustrer les propos des animateurs lors de l’atelier sur les traitements. Les thèmes (un fond prédéfini et un jeu de couleur pour le texte) choisis sont assez neutres, les images étaient soit fournies par le site soit créées, notamment dans un but d’adaptation. Ainsi, pour l’image d’un patch délivrant de la morphine à visée antalgique, il a fallu créer un dessin de patch neutre, car les modèles sur internet, d’origine américaine, risquaient de ne pas être reconnus par les patients. L’élément clef du logiciel Moovly est la timeline ou axe chronologique qui permet de situer tous les éléments intégrés et d’en modifier la durée et les effets. C’est elle qui permet de ralentir le rythme des animations et d’ajouter une bande-son. Les films d’animation une fois réalisés, ont été exportés vers un site de partage de vidéos, puis des liens ont été intégrés directement depuis le site Moovly.com jusqu’à la maison interactive.

Parmi les autres ressources numériques, dédiées à la prévention des chutes, l’alimentation et l’activité physique adaptée, certaines ont été construites grâce à l’outil LearningApps. Cet outil permet de construire des activités interactives de « glissé-déposé » et a donc été utilisé notamment pour classer les aliments dans les groupes alimentaires correspondants mais aussi pour distinguer des plateaux repas équilibrés ou non (Fig. 6).

Le même type d’outil a aussi été utilisé pour créer une activité sur les médicaments et leurs génériques, en l’occurrence destinée à apparier des médicaments princeps à leur générique. Il s’agit d’évaluer les connaissances acquises par le patient au cours du programme et notamment son aptitude à retrouver le générique d’un médicament donné. Il s’agit d’un objectif de sécurité dans la mesure où les prises concomitantes, fortuites et involontaires d’un médicament et de son générique sont sources d’iatrogénie.

Pour effectuer la synthèse de l’atelier sur la prévention des chutes, un diaporama animé avec Google slides reprend de manière ludique et illustrée les notions abordées lors de l’atelier (Fig. 7). Pour l’évaluation, un questionnaire interactif en ligne a été réalisé avec Google Forms, comportant vidéos et photos rendant l’exercice plus attrayant. Les réponses des patients sont alors enregistrées de manière anonymisée, puis les résultats sont transformés en graphiques. Ces deux ressources numériques ont donc été intégrées dans la maison interactive.

Enfin, un questionnaire d’évaluation sur un MHR (digoxine), une présentation dynamique des activités physiques réalisables avec des objets du quotidien et les apports nutritionnels de chaque groupe d’aliments ont directement été générés par l’outil Genially.

thumbnail Fig. 1

La maison.

The House.

thumbnail Fig. 2

Le jardin.

The garden.

thumbnail Fig. 3

La maison interactive.

Interactiv house.

Tableau 1

Ressources numériques par ateliers et objectifs pédagogiques.

Digital resources and corresponding pedagogical workshops and objectives.

thumbnail Fig. 4

Les antibiotiques et périmés.

Antibiotics and made obsolete.

thumbnail Fig. 5

L’utilisation d’un dispositif transdermique.

Use of a dermal patch.

thumbnail Fig. 6

Activité sur l’alimentation.

Activities on food.

thumbnail Fig. 7

Synthèse prévention des chutes.

Synthesis prevention of falls.

3.2 Description du projet individuel de l’étudiante

Le projet individuel réalisé pendant la période de stage à l’hôpital a permis la création de plusieurs ressources numériques interactives. Deux films d’animation explicatifs ont été réalisés. Le premier a été créé à l’aide de l’outil Moovly, il porte sur la description et la physiopathologie des symptômes de l’insuffisance cardiaque (Fig. 8).

Quant au second, l’étudiante a utilisé la technique du stop-motion, ou animation en volume qui permet de créer un mouvement à partir d’objets immobiles déplacés à chaque prise de vue. Ce film présente, de manière générale, les conséquences de la survenue d’événements intercurrents susceptibles d’aggraver l’état de santé des patients selon leurs pathologies (Fig. 9). Ces deux films d’animation montés, ont ensuite été insérés, comme les autres supports, dans la maison interactive via Genially.

Grâce au logiciel ActivInspireM.D, un graphe utilisant l’action de « glissé-déposé » a été construit avec un repère orthonormé pour permettre au patient de positionner la gravité perçue des symptômes de sa maladie en ordonnée et le retentissement vécu sur sa vie en général en abscisse. Cet exercice permet au patient et à l’animateur de co-construire le graphe des enjeux sanitaires de la maladie avec tous les symptômes évoqués. L’animateur peut ainsi repérer si des symptômes sont absents, si la gravité de certains d’entre eux a été sous-estimée et ce qui gêne le plus le patient.

La cohérence graphique entre les questionnaires dédiés aux MHR (cardiotonique, immunomodulateur oral pour les maladies auto-immunes) a été préservée grâce à la création d’une maquette commune.

À la fin de son stage, l’étudiante a dédié un temps de formation auprès du pharmacien coordonnateur du programme et de la coordinatrice de l’UTEP afin d’effectuer un transfert de compétences sur la manipulation des supports numériques et ainsi de poursuivre la création de ressources pédagogiques numériques.

thumbnail Fig. 8

Film sur les symptômes de l’insuffisance cardiaque.

Heart failure symptoms film.

thumbnail Fig. 9

Les évènements intercurrents.

Intercurrents events.

3.3 Conservation des ressources numériques interactives

La ressource « Ma maison interactive » est en ligne sur le site Genially. Cette ressource centralise toutes les autres ressources6 qui sont mises en liens et est hébergée sur le site internet de l’hôpital Le Montaigu7. Elle a été déposée dans la sous rubrique « Accès aux ressources » émanant de la rubrique principale « éducation thérapeutique ». Une partie de ces ressources peut être consultée librement à partir de ce site, l’autre partie est accessible, avec un code d’accès, dans un espace réservé aux professionnels impliqués dans le programme ETP polypathologie, les ressources étant ainsi accessibles de n’importe quel poste informatique avec une connexion à internet. La ressource « Ma maison interactive » servira donc de fil conducteur tout au long du programme d’ETP polypathologie, rendue facilement accessible aux deux équipes pluridisciplinaires du programme.

4 Conclusion

Ce travail collectif réalisé par les étudiantes du Master 1 CRN en collaboration avec l’UTEP du Centre Hospitalier du Montaigu a été réalisable grâce à la volonté institutionnelle de développer l’ETP et la curiosité de l’ESPE de Toulouse de travailler dans d’autres domaines pédagogiques que celui de l’éducation nationale. D’ores et déjà, l’UTEP du Montaigu travaille avec l’ESPE de Toulouse à la mise en place d’un partenariat qui permettrait d’accueillir régulièrement des étudiants des Master 1 et 2 CRN pour des stages de 6 à 12 semaines. Plusieurs pistes de travail sont envisagées, dont entre autres la transformation des outils pédagogiques existants pour les autres programmes d’ETP de l’établissement du Montaigu en ressources numériques et la création d’un hébergement de ressources numériques pédagogiques en ETP dans le cadre du GHT, pour que les 5 établissements concernés puissent utiliser ces ressources numériques.

Enfin, ce travail illustre aussi la capacité de travailler en commun sur des projets novateurs comme le numérique en ETP, notamment au sein des programmes, dont l’implantation doit être maitrisée et utilisée à des fins clairement définies.

Conflits d’intérêts

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.

Références

  1. Loi no 2009–879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires. JORF no 0167 du 22 juillet 2009, p. 12184. [Google Scholar]
  2. Deccache C, Albano MG, De Andrade V, Crozet C, d’Ivernois JF. Therapeutic patient education form patients with multimorbidity: Recent literature review. Educ Ther Patient/Ther Patient Educ 2014; 6(2):20105. [CrossRef] [EDP Sciences] [Google Scholar]
  3. D’Ivernois JF, Gagnayre R. les membres du groupe de travail de l’IPCEM. Compétences d’adaptation à la maladie du patient : une proposition. Educ Ther Patient/Ther Patient Educ 2011; 3:S201–S205. [CrossRef] [Google Scholar]
  4. Ministère de la santé et des solidarités. Plan pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, 2007–2011. Lens : Presse de l’Imprimerie de la Centrale; 2007, 52 p. [Google Scholar]
  5. Crozet C, Boudraï-Mihoubi N, Alphonse M, Frété F, D’Ivernois JF. Expérimentation d’un modèle d’éducation thérapeutique pour patients polypathologiques dans les maisons de santé pluriprofessionnelles. Educ Ther Patient/Ther Patient Educ 2017; 9:10107. [CrossRef] [Google Scholar]
  6. D’Ivernois JF, Gagnayre R. Éducation thérapeutique chez les patients pluri pathologiques, propositions pour la conception de nouveaux programmes d’ETP. Educ Ther Patient/Ther Patient Educ 2013; 5(1):201–204. [CrossRef] [Google Scholar]
  7. INSEE. Analyses panorama des Hautes-Pyrénées – stabilité démographique et décrochage de l’emploi. Toulouse : Insee Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées; 2016, N14. [Google Scholar]
  8. Haute Autorité de santé. Note méthodologique et de synthèse documentaire : prendre en charge une personne âgée polypathologique en soins primaires. Saint-Denis La Plaine : HAS; 2015. [Google Scholar]
  9. Arrêté du 2 août 2010 relatif au cahier des charges des programmes d’éducation thérapeutique du patient et à la composition du dossier de demande de leur autorisation. [Google Scholar]
  10. Arrêté du 14 janvier 2015 relatif au cahier des charges des programmes d’éducation thérapeutique du patient et à la composition du dossier de demande de leur autorisation et de leur renouvellement et modifiant l’arrêté des 2 août 2010 modifié relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l’éducation thérapeutique du patient. [Google Scholar]
  11. Ministère de l’Education Nationale. Loi no 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République. Paris : Ministère de l’Education Nationale; 2013. [Google Scholar]
  12. Master MEEF Concepteur de Ressources Numériques, disponible sur http://www.univ-tlse2.fr/accueil/formation-insertion/odf-2016-2020/master-meef-concepteur-de-ressources-numeriques-pedagogiques-330922.kjsp. [Google Scholar]

Citation de l’article : Lafitte P, Lince-Barrere K, Marchand M, Cohen JD. Le numérique au service de l’ETP : à propos d’un programme polypathologies. Educ Ther Patient/Ther Patient Educ 2020; 12:10401.

Liste des tableaux

Tableau 1

Ressources numériques par ateliers et objectifs pédagogiques.

Digital resources and corresponding pedagogical workshops and objectives.

Liste des figures

thumbnail Fig. 1

La maison.

The House.

Dans le texte
thumbnail Fig. 2

Le jardin.

The garden.

Dans le texte
thumbnail Fig. 3

La maison interactive.

Interactiv house.

Dans le texte
thumbnail Fig. 4

Les antibiotiques et périmés.

Antibiotics and made obsolete.

Dans le texte
thumbnail Fig. 5

L’utilisation d’un dispositif transdermique.

Use of a dermal patch.

Dans le texte
thumbnail Fig. 6

Activité sur l’alimentation.

Activities on food.

Dans le texte
thumbnail Fig. 7

Synthèse prévention des chutes.

Synthesis prevention of falls.

Dans le texte
thumbnail Fig. 8

Film sur les symptômes de l’insuffisance cardiaque.

Heart failure symptoms film.

Dans le texte
thumbnail Fig. 9

Les évènements intercurrents.

Intercurrents events.

Dans le texte

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.